Dossiers

Sous-Commission paritaire du 13 janvier 2022

DÉCLARATION DE LA CGSP :
1. Covid :
Nous interpellons la direction à propos des mesures prises suite à la propagation du variant Omicron. Elle nous confirme qu’un plan de secours est bien prévu. La société a déjà une certaine expérience à ce propos. Au début de la pandémie, le plan de transport réduit STIN a été mis en place et localement des adaptations du plan de transport ont été faites lors des inondations de cet été.

Compte-rendu CEPPT SNCB 16 décembre 2021

Rapport du CEPPT SNCB du 16/12/2021
Remarques générales émises par notre délégation avant le début du comité :
- Nous préparons la réunion quelques jours avant le comité. Il n’est pas normal de recevoir les documents la veille de la réunion à 21h17!
Nous demandons que pour l’année 2022, les documents de préparation nous soient envoyés en temps et en heure.
- Nous constatons que les conclusions du CEPPT sont souvent trop peu claires et les présidents des CPPT locaux n’arrivent pas toujours à cerner les décisions qui sont prises et donc à les appliquer.

Compte rendu CEPPT du 13 décembre 2021 Infrabel

1. Remarque sur le PV
Le PV est approuvé après une petite modification.
2. Points en souffrance.
Nous demandons d’obtenir, à partir de janvier, comme cela se fait dans certains PPT, une énumération des points en souffrance.
Le suivi de ces points devrait être repris dans “affaires en cours”.
Même s’il n’y a pas d’évolution, il serait mentionné, par exemple, “statu quo”.

Front commun – arriéré de congés compensatoires et repos

Suite à la pression du front commun syndical, l'inspection sociale a accordé, après renégociation, une prolongation jusqu'en juin 2024 au lieu de mars 2022 pour l'apurement des arriérés historiques. La pression syndicale a donc abouti à un report de 2 ans et 3 mois.

Sous-Commission paritaire du 1er décembre 2021

DÉCLARATION DE LA CGSP :
Avant d’entamer les discussions, nous revenons sur la SCPN
précédente. La CGSP a quitté cette réunion parce que la direction
ne voulait pas donner de garanties quant à l’organisation de
l’épreuve fermée d’accompagnateur de train principal et refusait de
permettre aux sous-chefs de gare de participer à l’examen poste à
profil de « Spécialiste Incident Intervention ».

Rapport du CEPPT SNCB du 25/11/2021

1. Approbation du PV du comité du 28/10/2021
Voici nos différentes remarques:
• Page 4: Collaborateur des OS doit être “représentant des OS” ou “expert technique”.
• Page 5: Nous demandons à ce que l’entretien des IOT soit ajouté dans la ToDoList.
• “Le représentant du B-TO ne dispose pas des informations concernant la maintenance de l’infrastructure. Il s’en informera.”
• Page 5: Nous avions demandé un inventaire de tous les locaux d’allaitement dans le pays. Cette demande n’a pas été reprise dans le PV.

Groupe de travail national Securail

Le vendredi 22 octobre, la CGSP Cheminots/ACOD Spoor a organisé un groupe de travail national pour ses militants de Securail dans le but de discuter des différents griefs qui reviennent fréquemment sur le terrain. Sur base de ce feedback du terrain nous interviendrons auprès de la direction et dans les différents organes de concertations paritaires.

LETTRE D’INFORMATIONS N° 10

LU POUR VOUS
« De l’argent, il y en assez – mais pour qui ? »
David Hollanders (Lava n°17)

Dans le système mis en place par les Traités européens, le recours à l’endettement est le seul moyen pour financer les dépenses publiques. Cela peut sembler paradoxale tant les
institutions européennes mettent du coeur à l’ouvrage pour limiter l’endettement public.

Gestion B-PT. Quo vadis ?

En 2019, le document «Mesures spécifiques pour le personnel d’accompagnement» a été approuvé en commission paritaire nationale. Dans ce texte, nous pouvons lire : « Le management veille de manière proactive à ce que les besoins en personnel soient comblés de manière adéquate et continue en fonction du plan de transport ».
La direction n’a pas fait son travail à ce propos.

Compte rendu CEPPT Infrabel du 8 novembre 2021

1. Approbation du procès-verbal
Nous commençons la réunion par une communication. Nous sommes déçus que bon nombre de points ne soient pas abordés malgré que nous ayons posé nos questions depuis de nombreux mois.
Voici ces points : le danger pour la santé du Quartz dans le ballast, la situation des tests pour les radios digitales à Verviers, le rapport d’IDEWE, la problématique de la sous-traitance - avec la création d’un registre de suivi des incidents -, le Blue Line, la formation sur le fascicule 63 qui concerne les mesures de sécurité chez I-AM, le rapport de l’inspection sociale de Liège.